La Pyrénéenne dévoile son parcours

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le parcours de la 7° édition de la Cyclo sportive « La Pyrénéenne » vient d’être dévoilé officiellement sur le site de l’épreuve. Les participants s’élanceront de Bagnères-de-Bigorre pour une arrivée prévue à la station de la Mongie (Domaine du Grand Tourmalet) après une virée dans les vallées voisines d’Aure et du Lavedan. L’épreuve aura lieu le dimanche 14 juillet, peu  après le passage du Tour de France ; l’an passé près de 1600 cyclistes avaient soufferts de condition atmosphériques difficiles avec du brouillard, de la pluie et des températures très basses pour la saison. Il est vrai que la date du 1er juillet était un peu précoce pour cette grande épreuve et que le fait qu’elle puisse se dérouler une quinzaine de jours plus tard devrait satisfaire la majorité des coureurs.

Un parcours sélectif

La Quatre Vallées, demeure l‘épreuve reine de la Pyrénéenne, avec l‘ascension du désormais mythique triptyque : col du Tourmalet, col d‘Aspin et Hourquette d‘Ancizan. Son parcours de 174 kilomètres proposera aux coureurs plus de 4600 mètres de dénivelé. Le départ sera donné à Bagnères-de-Bigorre, sur les Allées Jean Jaurès, lieu d‘arrivée de la 9ème étape du 100ème Tour de France. Après une poignée de kilomètres au fil de la vallée de l‘Adour, ils se hisseront vers le village de Loucrup. Une route qui offre une magnifique vue sur la chaîne des Pyrénées (Pic du Midi de Bigorre, Pic du Montaigu, Balaïtous…). Arrivés dans la cité mariale de Lourdes, ils déboucheront alors dans la vallée des Gaves qu’ils devront  remonter jusqu‘à Luz Saint Sauveur, après avoir traversé la cité thermale d‘Argelès-Gazost. Luz Saint Sauveur marquera le début de la première ascension de ce périple. Les participants auront alors rendez-vous avec le Géant qui les attendra au sommet du col du Tourmalet (2115 mètres). Après 19 kilomètres d‘effort, les cyclistes basculeront dans la vallée du Haut Adour pour rallier le village de Sainte Marie de Campan et le pied de la seconde difficulté de la journée. La descente du col du Tourmalet par le versant de la Mongie offrira l‘occasion d‘une pensée pour Eugène CHRISTOPHE qui, 100 ans plus tôt, devait rejoindre Sainte Marie de Campan après 15 kilomètres de marche afin de réparer sa fourche brisée. Ils  atteindront le sommet du col d‘Aspin (1489 mètres) après avoir rallié le bucolique plateau de Payolle. Ils dévaleront vers Arreau pour remonter la vallée d‘Aure jusqu‘à Saint Lary Soulan. Le retour en Haut Adour se fera par la Hourquette d‘Ancizan, col emprunté une semaine plus tôt par les coureurs du Tour de France. Eux n‘avaient plus qu‘à se laisser glisser vers Bagnères-de-Bigorre. Pour les participants de l’épreuve 2013, la descente prendra fin à Sainte Marie de Campan où ils devront bifurquer vers le Tourmalet. Ils monteront les 13 kilomètres de ce col afin de couper la ligne d‘arrivée tracée à près de 1800 mètres d‘altitude, au cœur de la station de ski de la Mongie.

Voir le parcours de l’épreuve sur le site

http://www.lapyreneenne.a3w.fr/Main.aspx?numStructure=41006&numRubrique=544448

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »